DISCOGRAPHY

warning
adobe flash player version 8.0 or later required

get flash player

DETAILS

Composer: Giuseppe Verdi, Gaetano Donizetti, Hector Berlioz, Christoph W. Gluck, Jacques Offenbach,Léo Delibes, Georges Bizet, Richard Strauss, George Frideric Handel, Gottfried H. Stölzel,Wolfgang Amadeus Mozart, François Boieldieu, Claudio Monteverdi, Henry Purcell, Giovanni Legrenzi,Giovanni Battista Pergolesi, Gioachino Rossini
Soloist(s): Rolando Villazón, Anna Netrebko, Roberto Alagna, Natalie Dessay, Gregory
Kunde,Patrizia Ciofi, Barbara Hendricks, Anne Sofie von Otter, Yann Beuron, Felicity Lott,Delphine Haidan, François Le Roux, John Aler, Gino Quilico, Angelika Kirchschlager,Véronique Gens, Peter Mattei, Lisa Larsson, Andreas Schmidt, Dawn Upshaw,Catherine Pierrard, Laurent Naouri, Annick Massis, Topi Lehtipuu, Arleen Augér,
Della Jones, Ian Bostridge, Susan Graham, Camilla Tilling, Marie-Nicole Lemieux,
Philippe Jaroussky, Gérard Lesne, Paul Agnew, Patricia Petibon, Alan Curtis,
Joyce DiDonato, Vivica Genaux, Geraldine McGreevy, David [counter tenor] Daniels, Stephanie Blythe, Sandrine Piau, Sara Mingardo, Rockwell Blake, Antonio Pappano


Conductor(s): Carlo Rizzi, Evelino Pidò, John Nelson, John Eliot Gardiner, Marc Minkowski,Michel Plasson, Antonio Pappano, Daniel Harding, Roger Norrington, Emmanuelle Haïm,Richard Hickox, Alan Curtis

Orchestra / Ensemble(s): Vienna Philharmonic Orchestra, Vienna State Opera Chorus Konzertvereinigung, Lyon Opera Orchestra,ORTF National Orchestra, Les Musiciens du Louvre, Toulouse Capitole Orchestra,Royal Opera House Covent Garden Orchestra, Bel Air Orchestra, Mahler Chamber Orchestra,London Classical Players, Paris Orchestral Ensemble, Le Concert D'Astrée,City of London Baroque Sinfonia, Artaserse Ensemble, Seminario Musicale,Il Complesso Barocco

Number: 95148
Released: 2008
Label: Virgin Classics



up coming dates
Février 14, 2020
La voix Humaine | Elle
Théâtre du Capitole de Toulouse

facebook fan page
LUCREZIA BORGIA
Théâtre du Capitole de Toulouse 


 



Nous attendions beaucoup de la première Lucrezia Borgia d’Annick Massis , nouvelle étape d’un parcours donizettien marqué de superbes réussites (Lucia di Lammermoor, Maria di Rohan, Maria, Stuarda….) Mais la soprano française, connue pour sa retenue et son irréprochable correction vocale et stylistique, nous a totalement pris par surprise en se jetant dans le rôle avec une fougue et une intensité inédite . La précision du chant , la perfection de la technique, le sens des nuances, la variété du phrasé, la facilité de l’aigu, sont toujours au rendez-vous. Ce qui étonne , c’est la violence des accents, en particulier dans l’affrontement avec Alfonso, à la fin de l’acte I, et dans la scène finale. Grâce à un registre grave libéré de toute entrave, Annick Massis endosse avec un aplomb stupéfiant les atours de la grande tragédienne romantique, en évitant tout effet expressionniste dans l’expression de la haineux de la douleur. Après un pareil  accomplissement , on rêve de l’entendre en Paolina de Poliuto , Parisina où Gemma di Vergy , voire, pour sortir de Donizetti, en Semiramide où Imogene d’Il Pirata. Surtout on aimerait qu’elle revienne à Maria Stuarda pour compléter un portrait certes convaincant (à Marseille comme à Monte Carlo), mais un peu trop tourné vers l’aspect victimaire de la Reine d’Ecosse.



RICHARD  MARTET | Opéra Magasine 



 

RECENT PERFORMANCES
  • La Sonnambula
  • La Traviata
  • Jérusalem
  • Lucia di Lammermoor
  • Les pecheurs de perles
  • La Straniera
  • Manon
  • Maria Stuarda
  • LUCREZIA BORGIA
  • Moïse et Pharaon | Anaï
  • GUILLAUME TELL | MATHILDE
  • I Puritani